Philosophie

J’ai créé cette activité professionnelle avec l’intention qu’elle constitue un vecteur pour insuffler l’harmonie.


Cette intention première se décline au travers de 3 axes principaux :
Faciliter le dialogue
Permettre la clarté
Réorganiser le système

La signification de Hozho


Le terme Hozho provient de la tribu amérindienne des Navajos. 
Il est parfois traduit comme “La Voie de la Beauté”. D’autres notions y sont également associées telles que l’harmonie, l’équilibre ou la santé.
Depuis quelques années, ma rencontre avec cette philosophie de vie et sa compréhension sont venues entrer en résonance avec mes convictions intimes, mes pratiques et mes croyances. Il s’agit pour moi à la fois d’une source d’inspiration et d’un hommage que je souhaite offrir.

Une approche inspirante
pour ma facilitation

Dans la tradition Navajo, lorsqu’un mal-être est perçu dans les comportements d’une personne, des cérémonies sont organisées avec le soutien de la communauté. Celles-ci permettent, notamment grâce aux chants ancestraux et peintures de sable, de “restaurer” Hozho. Ainsi, chaque élément revient à sa juste place dans l’ordre cosmique.

J’y vois donc un parallèle symbolique avec mes interventions en facilitation. Il s’agit d’une recherche subtile, et non pas seulement technique ou mentale, pour retrouver un équilibre harmonieux dans la “danse” des interrelations et des éléments structurels d’une organisation, d’une famille, etc.
A la sortie d’un accompagnement, j’ai la sensation que le groupe a traversé un passage difficile et qu’il évolue pour rétablir un fonctionnement plus paisible.

Enfin, je me sens également inspiré à considérer la globalité de l’être humain dans mon approche. Ce qui m’amène à proposer un regard multidimensionnel dans certains stages, avec des activités sensorielles, artistiques et corporelles.

Un hommage aux sagesses millénaires

Les approches et outils de groupe que j’utilise, souvent vécus en cercle, sont issus de travaux relativement récents à l’échelle de l’histoire de l’humanité (25 ans pour les Cercles Restauratifs, 40 ans pour le Forum Zegg par exemple).

Ceci dit, pour moi elles traduisent un héritage, plus ou moins direct et conscient, de pratiques anciennes des peuples racines. Elles prennent des formes modernes adaptées à notre culture, mais s’inscrivent aussi dans une certaine continuité et puisent par certains aspects dans différentes sagesses millénaires. Massaï, amérindiens, inuits, aborigènes… Je redécouvre, au fil de mes explorations, des manières de vivre ensemble et de s’organiser collectivement vers davantage de paix et de résilience.



HOZHO résonne dans mon cœur comme un rappel de valeurs qui honorent notre héritage commun à ces traditions : présence, gratitude, humilité.